cultiverlespoir-logo-350

Projet d’agriculture périurbaine novateur

depuis:
2015
où:

Sur des terres agricoles de la Ville de Montréal

Quand:

Au cours des mois d’automne

c’est quoi:

Sous la supervision du Regroupement Partage, quatre variétés de légumes racines sont cultivés et distribués dans les cuisines des différentes communautés culturelles présentes sur l’île de Montréal.

5

hectares de terre cultivés en 2016

100Mkg

récolte prévue pour 2016

1575Mkg

récolte prévue pour 2021

CULTIVER L’ESPOIR permet d’intégrer la notion de solidarité et d’utilité sociale (économie sociale) en lien avec l’agriculture urbaine et positionne Montréal comme chef de file dans ce domaine. Le projet est réalisé dans le respect des valeurs environnementales et bénéficie à toute la collectivité montréalaise.

Sous la supervision du Regroupement Partage, D-3-Pierres (entreprise d’insertion sociale en agriculture) cultive quatre variétés de légumes racines : betteraves, carottes, choux et rutabagas. Ces derniers sont utilisés dans les cuisines des différentes communautés culturelles présentes sur l’île de Montréal. En outre, ces légumes étaient autrefois consommés au quotidien par nos grands-parents. CULTIVER L’ESPOIR vise donc à les remettre davantage dans les assiettes des Québécois.

FIL DE NOUVELLES

Plus de 100 000kg de légumes biologiques produits à Montréal 20 octobre, 2016

La Ville de Montréal, Metro et le Regroupement Partage ont annoncé ce matin avec fierté les résultats de la deuxième année du projet CULTIVER L’ESPOIR. Plus de 100 000 kg de légumes biologiques cultivés sur les terres agricoles non-exploitées du Bois-de-la-Roche, à Senneville, seront réparties entre les banques alimentaires Mission Bon Accueil, Moisson Montréal et Jeunesse au Soleil pour nourrir 25 000 familles démunies de Montréal et pour vente dans les magasins Metro et Super C du Québec, afin de permettre l’autofinancement du projet.
Le projet a débuté modestement, avec deux hectares en friche en 2015, mais le Regroupement Partage planifiait la pérennisation du projet dès le départ.

télécharger le communiqué

Lettre d’opinion : Cultiver l’espoir pour assurer la sécurité alimentaire des Montréalais 4 avril, 2016

Le coût du panier d’épicerie augmentera encore en 2015, une hausse plus élevée que le taux d’inflation. Montréal se situe au 2e rang des villes canadiennes où l’insécurité alimentaire touche une bonne partie de la population. C’est donc une personne sur six qui ne mange pas toujours à sa faim.

CULTIVER L’ESPOIR vise à assurer un approvisionnement durable en légumes durant les périodes creuses de l’hiver aux organismes en sécurité alimentaire de Montréal.

On l’oublie peut-être, mais jusqu’au 20e siècle, la métropole s’est développée sur certaines des meilleures terres agricoles du Québec. CULTIVER L’ESPOIR a pour objectif de produire des légumes en régie biologique sur des terres agricoles non exploitées que possède la ville de Montréal dans l’Ouest-de-l ’Île. À terme, quelque 27 hectares de terrain seront exploités qui produiront l’équivalent de 250 000 sacs de légumes de 5 lb/2,27 kg.

Télécharger la lettre complète